• Out-of-Stock

HOLD THE OAK LINE

€55.92

Author FREDERICK JEANNE - Only exists in French

Out-of-Stock
Livraison :

 

International delivery

  Secure Payment

CB / VISA / MASTERCARD / PAYPAL

Contrairement aux autres opérations : Espom, Windsor, Charnwood, Goodwood, les affrontements suivant le Débarquement ne sont pas aussi lisibles. Les bataillons d'infanterie de la 3rd Canadian Infantry Division, après avoir été lourdement éprouvés sur les plages, s'installent très rapidement sur leurs objectifs initiaux du 6 juin, la "Oak Line", matérialisée par la voie ferrée de la ligne Bayeux-Caen, alors que les deux divisions allemandes : la SS-Panzergrenadier-Division 12 "Hitlerjungend" et la Panzer-Lehr-Division, très largement retardées par l'aviation alliée, arrivent sur le front. Ces unités vont se jeter quasi immédiatement dans la bataille dans une confusion presque totale et sans connaître les forces en présence. La 7th Canadian Infantry Brigade tient la partie la plus occidentale du front canadien, à la charnière du front de la 50th British Division débarquée sur Gold Beach. La ligne de front est très lâche, les routes et secteurs contrôlés ne sont pas totalement sécurisés. 

Les Allemands veulent renvoyer les Alliés à la mer et les Canadiens doivent tenir la Oak Line.